Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre détecteur de métaux :

  • La puissance
  • L’usage auquel il est prédestiné
  • Le type de détecteur
  • La discrimination
  • La polyvalence
  • Le type d’affichage
  • Les différents modes

La puissance

Comme nous venons de l’expliquer, c’est le critère principal de différenciation entre les détecteurs de métaux car elle va déterminer la profondeur de détection  de la machine, et donc sa performance. Plus sa valeur est élevée (dans les 12-15 kHz pour un détecteur entrée de gamme, 3 kHz pour les plus simples), plus le détecteur sera performant (plus de 20 kHz pour les plus performants avec une profondeur allant jusqu’à 38 cm).

Chaque détecteur de métaux a ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, un détecteur de métaux à la puissance plus élevée sera plus performant mais sera plus pénible à utiliser et demandera de l’expérience pour que l’appareil n’aille pas creuser à tout-va.  Un modèle doté d’une puissance de 15 kHz sera par exemple adapté à un débutant.

L’usage auquel vous le prédestinez 

L’usage que vous réservez à votre appareil sera aussi déterminant dans le choix du bon produit. Ce dernier sera différent si vous voulez vous distraire ou si vous voulez en faire votre profession.  Le modèle professionnel sera plus puissant, plus performant, et bien sûr coûtera plus cher que celui qu’on utilise pendant les vacances.

De même, votre niveau de détection ne sera pas le même si vous êtes débutant que si vous êtes initié ou professionnel.

Votre choix changera aussi selon le métal que vous ciblez. Certains détecteurs sont plus performants pour certains métaux que pour d’autres. Il est donc primordial de se fixer sur ce que vous souhaitez trouver.

L’endroit et la matière que vous voulez explorer sera aussi un critère important. Si vous voulez œuvrer à la plage, le mode BEACH est essentiel. Le niveau de pollution du sol est également à prendre en compte. En effet, les sols pollués nécessitent un détecteur plus efficace.

Le type de détecteur

De la fréquence de travail de l’appareil dépendront les résultats de vos fouilles car chaque type est adapté à un travail spécifique. Les fabricants se ruent actuellement vers les VLF malgré que le détecteur à induction pulsée soit plus efficace sur les terrains riches en minéraux et pollués.

La discrimination

Il s’agit de la capacité de l’appareil à éliminer les métaux moins nobles pourtant contenus en grande quantité dans le sol. Les détecteurs de métaux disposent alors de filtres plus ou moins élaborés pour discriminer tous les autres métaux que vous ne désirez pas trouver. Par exemple, si vous ne souhaitez trouver que de l’or, vous pouvez discriminer tout le reste.  Celle-ci est toutefois à manipuler avec précaution car vous pourriez  passer à côté de réels trésors à vouloir se fixer sur une cible particulière.

La polyvalence du matériel

Selon l’usage, un détecteur de métaux doit être capable de travailler sur un maximum de terrains différents : forêt, prés, labours, murs, plage…

L’on parle de l’option correction des effets de sols qui permet de corriger les sols très minéralisés et de compenser les troubles y afférents. En effet, les effets de sols sont des interférences qui peuvent engendrer de faux signaux donc nuire à l’exploration. Les modèles les plus aboutis sont munis de réglages manuels ou automatiques visant à procurer une stabilité en l’air comme en approche du sol avec le disque. Le mode Ground Balance est un compensateur très réputé pour les effets de minéralisation, le sol mouillé ou le sable noir. Tandis que le mode hot-roch consiste à éliminer les faux signaux dus aux pierres fortement minéralisées composées de particules métalliques.

Par ailleurs, la conductivité de l’eau salée peut perturber le détecteur de métaux. Il faut donc s’assurer avant tout de l’étanchéité du disque employé et puis de l’existence du mode BEACH.

Le type d’affichage

Selon leur type d’affichage, l’on peut trouver  les détecteurs avec écrans à cristaux liquides (LCD) qui affichent des icônes ou des symboles à l’écran ou les détecteurs avec écran graphique qui montrent des dessins plus ou moins sophistiqués sur la nature probable des trouvailles et la conductivité électrique de celles-ci. Ce dernier, plus complet et puissant, équipe les modèles les plus haut de gamme.

Les détecteurs numériques quant à eux, indiquent la nature, la taille et la profondeur de l’objet trouvé, tandis que le fameux détecteur à aiguilles utilise plusieurs aiguilles pour vous informer.

Les différents modes de recherche

Le mode « tous métaux » permet de détecter tous les objets de composition ferreuse ou non. Il est performant lorsqu’il s’agit de découvrir puisque c’est en creusant tout qu’on trouve. Mais on risque de tomber sur plusieurs éléments indésirables.

Le mode « discrimination », quant à lui, sera plus performant lorsque vous ne voulez cibler qu’un élément particulier.

Le mode « notch » est une fonction supplémentaire qui permet d’orienter la recherche vers un seul type de métal.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de détecteurs de métaux

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs détecteurs de métaux en 2019